Expositions

 

PROCHAINE EXPOSITION:

13 septembre au 11 novembre 2018

Michel T. Desroches

Études

 

ZEN DESROCHES PUB WEB 2

Du 13 septembre au 11 novembre 2018, la Galerie Tommy Zen vous invite à plonger dans l’univers riche et sensible de l’artiste Michel T. Desroches. L’exposition intitulée tout simplement Études est constituée presque exclusivement d’œuvres sur papier et fait état de la recherche constante de l’artiste sur la façon de traduire l’émotion captée à travers l’expression du visage humain. Le public est convié au vernissage qui aura lieu jeudi le 13 septembre de 17 h à 21 h en présence de l’artiste.

Michel T. Desroches est fasciné par la ligne. Ses œuvres sont habitées de réseaux entremêlés parfois sobres, parfois complexes dont émanent un souffle, une vibration. Artiste infatigable, il crée chaque jour, alternant entre le figuratif et l’abstrait afin de « construire une aire de jeu pour les yeux ». Loin de vouloir reproduire la réalité avec précision, le sujet est un prétexte qui par la sensibilité du geste et de la ligne sert à exprimer diverses facettes de l’âme humaine.

Le visage humain est donc un de ses thèmes de choix, puisqu’il transcende le spectre des émotions que nous pouvons instinctivement détecter et auxquelles nous pouvons nous identifier. Être sensible à cette lecture nous permet d’ouvrir la voie vers l’autre, identifier nos propres émotions et parfois même, nous en libérer. En ce sens, la recherche d’équilibre dans la création chez Michel T. Desroches qui a travaillé comme art-thérapeute pendant près de 10 ans, s’apparente aussi à la recherche de l’équilibre intérieur.

Michel T. Desroches a commencé sa carrière de façon autodidacte pour ensuite obtenir un baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’UQAM en 2007. Il a à son actif plusieurs expositions individuelles et collectives au Québec et ailleurs. Depuis 2017 Desroches a conquis le cœur d’un bassin de collectionneurs de plus en plus grand. Ses œuvres parcourent le monde, de Marbella à Shanghai, de Paris à Los Angeles. Sa toute dernière exposition solo à Los Angeles cet été a connu un vif succès.

From September 13 to November 11, 2018, the Tommy Zen Gallery invites you to plunge into the rich and sensitive world of artist Michel T. Desroches. The exhibition, simply entitled Études, consists almost exclusively of works on paper. It reflects the artist’s constant quest on how to translate emotions conveyed through human facial expression. The public is invited to the vernissage, which will take place Thursday, September 13, from 5 to 9 p.m. and will be attended by the artist.

Michel T. Desroches is fascinated by lines. His works are interwoven networks, at times sober, at other times complex, from which emanate a breath, a vibration. A tireless artist, he works every day, alternating between the figurative and the abstract so as to « build a playground for the eyes ». Far from wanting to reproduce a precise reality, the subject is a pretext that, through sensitive strokes and lines, serves to express various facets of the human soul.

The human face is therefore one of his choice themes, since it transcends the spectrum of emotions which we can instinctively interpret and with which we can identify. Awareness of this interpretation allows us to be more open to others, to identify our own emotions and to sometimes even free ourselves from them. Having worked as an art therapist for nearly 10 years, Michel T. Desroches’ search for creative equilibrium is also similar to the search for inner balance.

Michel T. Desroches began his career as a self-taught artist and obtained a bachelor’s degree in visual and media arts from UQAM in 2007. He boasts several solo and group exhibitions in Quebec and abroad. Since 2017, Desroches has won the heart of an ever-growing pool of art collectors. His works have travelled the world, from Marbella to Shanghai, from Paris to Los Angeles. His latest solo exhibition in Los Angeles this summer was a huge success.

PRÉSENTEMENT:

19 juillet au 9 septembre 2018

Jaber Lutfi

Bébés dragons

ZEN JABER LUTFI PUB FB

Jaber Lutfi est un artiste inclassable à l’imaginaire singulier. Ses oeuvres oniriques peuplées de personnages et créatures étranges semblent tout droit sorties d’un monde lointain dont on trouve encore les traces dans les contes anciens.

Les tableaux semblent parfois traduire des récits élaborés et réfléchis.  Ils sont toutefois issus de gestes spontanés où tranquillement, par le jeu des pinceaux, se détaillent formes et personnages issus de l’imagination foisonnante de l’artiste : cavaliers, poissons, bateaux et créatures fabuleuses.  Ses clairs-obscurs sont peints en multiples couches acryliques colorées et translucides, souvent détaillés jusqu’aux limites du visible ou s’entremêlent des images mouvantes.

 Bien que résolument contemporain dans sa technique et ses préoccupations, l’artiste puise ses influences dans l’œuvre de Van Eyck, Picasso, Bosh et Michaud.

Derrière cette facture singulière qui n’est pas dénudée de sens, apparaissent aussi les préoccupations de l’artiste relativement à la culture et la religion, qui à travers l’art forgent notre conception du monde imaginé et du monde réel.

Né au Liban, Jaber Lutfi vit et travaille à Montréal.  Il a complété son baccalauréat en arts plastiques, concentration peinture, à l’UQAM en 1990.  Il a depuis présenté plus de 25 expositions individuelles et participé à de nombreux événements collectifs en art contemporain ici et à l’étranger.

From July 19 to September 9, 2018, the Tommy Zen Gallery presents Bébés dragons, an exhibition of Jaber Lutfi’s works. The public is invited to meet the artist during the vernissage being held on Thursday, July 19 from 5 to 9 pm.

Jaber Lutfi is an uncategorizable artist with a unique imagination. His dreamlike works populated with odd characters and bizarre creatures seem straight out of a distant world whose traces can still be found in ancient tales.

His paintings at times seem to reflect elaborate and thoughtful narratives. They are, however, the result of spontaneous gestures. Forms and characters from the artist’s boundless imagination are quietly detailed through the play of brushes: riders, fish, boats and magnificent creatures. Painted in multiple layers of translucent and colourful acrylic, his chiaroscuro are often detailed to the limits of the visible or interwoven with moving images.

Although resolutely contemporary in his technique and concerns, the artist draws his influences from the works of Van Eyck, Picasso, Bosh and Michaud.

Behind his distinctive and profound presentations, Lufti also infuses our understanding of the imagined and real world with his concerns regarding culture and religion.

Originally from Lebanon, Jaber Lutfi lives and works in Montreal. He completed his degree in Fine Arts, Major in Painting, at UQAM in 1990. He has since had over 25 solo exhibitions and participated in numerous contemporary art collective events here and abroad.

 

EXPOSITIONS PASSÉES:

10 mai au 15 juillet 2018

Melsa Montagne

Indicible

TOM005-facebook_atelier1

Par le biais de ses œuvres les plus récentes, Melsa Montagne nous dévoile son univers singulier, peuplé d’êtres uniques et dérangeants qui s’inscrivent en faux contre la superficialité et les images trop parfaites dont nous sommes sans cesse bombardés.  Voulant aller au-delà des clichés et des apparences,  l’artiste s’intéresse à l’expression vraie, aux émotions vécues, à la recherche de la véritable identité derrière le regard.

Son langage pictural unique est empreint d’empathie et de délicatesse pour ses sujets. Au travers de l’univers intime et discret des personnages qu’elle crée, son travail traduit la complexité des émotions qui nous habitent, ce qui meuble notre intériorité.  Le choix d’une palette monochrome renforce cette emphase sur le sujet et son caractère émotif.  Le vocabulaire qu’elle développe, composé de regards et d’expressions faciales subtiles,  exprime à la fois l’unicité et l’universalité de l’âme humaine.

Indicible : adj. Qu’on ne saurait exprimer, qui dépasse toute expression.

Melsa Montagne a obtenu son diplôme d’études collégiales en art plastique en 1998 au collège Montmorency à Laval.  Ses oeuvres ont été vues dans le cadre de nombreuses expositions collectives et en solo au Québec et en Australie.  Son travail a aussi été récompensé par plusieurs prix dont le Grand Prix du Festival Mtl en Arts en 2016.

À l’automne 2014, aux côtés de l’artiste Nicolas Des Ormeaux, elle est  récipiendaire du concours Hommage à Frédéric Back  pour la création d’une œuvre publique  Le Proliférateur, une sculpture monumentale réalisée sur un grand peuplier du parc La Fontaine.

Dès 2015, un nombre grandissant de montréalais la découvrent aussi par le biais des affiches qu’elle illustre pour la campagne de sensibilisation de l’organisme Dans La Rue.  On les aperçoit depuis dans les abribus et dans le métro à travers la ville.

Melsa Montagne’s latest collection of works unveils her distinctive universe, peopled by unique and disturbing beings who fundamentally challenge the superficiality and too perfect images that incessantly bombard us. Wanting to go past clichés and appearances, the artist favours true expression, lived emotions, and the search for one’s true identity beyond the façade.

Her unique pictorial language conveys whole-hearted empathy and tenderness toward her subjects. By way of the intimate and discreet universe of the characters Montagne creates, her work reflects the complex emotions that inhabit us all; emotions that supply our inner selves. The monochrome palette further heightens the emphasis placed on the subject and its emotional nature.  The vocabulary that Montagne develops, composed of subtle looks and facial expressions, expresses both the uniqueness and the universality of the human soul.

Unspeakable: adj. Not able to be expressed in words, that which defies all expression.

Melsa Montagne graduated from Collège Montmorency in Laval with a DEC in Fine Arts in 1998.  Her works have been showcased in numerous group and solo exhibitions in Quebec and Australia.  Her works of art have also received numerous awards including the Grand Prix at the Mtl Arts Festival in 2016.

In the fall of 2014, together with artist Nicolas Des Ormeaux, she won the Tribute to Frédéric Back contest thanks to her public piece The Proliferator, a monumental sculpture created on a large poplar in Park La Fontaine.

As of 2015, a growing number of Montrealers are also discovering Montagne’s work through the posters she illustrates for Dans La Rue’s awareness campaign.  They can be seen throughout the city in bus shelters and the metro.

 

15 mars au 6 mai 2018

Lyzane Potvin

Guerrière

Print

Pour terminer l’hiver, la Galerie Tommy Zen présente une exposition des plus pertinentes dans un contexte où la violence est au cœur des préoccupations et des débats.

Guerrière de Lyzane Potvin habitera la galerie du 15 mars au 6 mai 2018. Le vernissage aura lieu le 15 mars de 17 h à 21 h et est ouvert à tous.

Le travail de Lyzane Potvin est fait de mises en scène tragiques, fragiles et brutales qui bousculent et questionnent. L’artiste s’intéresse à l’être humain dans sa vulnérabilité et sa violence extrême. Si la thématique est sombre et dérangeante, la palette, elle, est vibrante et lumineuse. Dans l’œuvre de Potvin, se côtoient la violence et la mort ainsi qu’une incroyable pulsion de vie. Sa technique singulière comprend entre autres, l’utilisation du chalumeau. À l’aide du feu, elle abîme, saccage, détruit et transforme les couleurs, les supports et les matériaux donnant ainsi naissance à des textures inattendues.

«L’autoportrait est aussi au coeur de mon travail. A travers mon image ou des bribes de mon corps, j’apporte une vision féminine contemporaine, en posant un regard sans tabous sur la sexualité, la violence ou la maladie mentale, de façon crue, qui fait écho avec la société actuelle.»

Originaire de la région du Lac-Saint-Jean, Lyzane Potvin partage son temps entre la France et le Québec. Son travail a été vu en France, en Suisse, en Angleterre, en Belgique et au Canada.

****
At a time when violence is the focus of much concern and many debates, the Tommy Zen Gallery fittingly presents Lysane Potvin’s Warrior from March 15 to May 6, 2018 to cap off the winter season. The vernissage, open to the general public, will take place on March 15 from 5 to 9 pm.

Lyzane Potvin’s work features tragic, fragile and brutal scenes that provoke and question. There is no doubt that this artist is particularly fascinated by Mankind’s vulnerability and extreme violence. Though the theme is dark and disturbing, the palette, however, is quite vibrant and bright. Violence and death come together in Potvin’s work, as does a powerful life-force. Her unique technique includes, among others, the use of a blowtorch. Using fire, she mutilates, trashes, destroys and transforms colours, supports and materials, giving birth to unexpected textures.

« Self-portraiture is also at the heart of my work. Through my image or snippets of my body, I offer a contemporary feminine vision. My gaze is devoid of taboos with regard to sexuality, violence or mental illness. And it is always very raw, resonating with today’s society. »

Originally from the Lac-Saint-Jean region, Lyzane Potvin divides her time between France and Quebec. Her work has been showcased in France, Switzerland, England, Belgium and Canada.

 

11 janvier au 10 mars 2018

L’Atelier

TOM005-facebook_atelier1.jpg

Carolline Auclair
Jullien Clément
Fredo Haddock
Ian Gamache
Geneviève LeBel
Etienne Martin
Suzane O’Neill
Frédéric Péloquin
Jérôme Prieur
Michel Robidas
David Roche
Josiane Saucier
Estelle St-Pierre
Patrycja Walton

+ Objets choisis de l’atelier
d’Armand Tatossian

Quel contexte mène l’artiste jusqu’à l’œuvre? Cette question est au cœur de l’exposition L’atelier présentée par la Galerie Tommy Zen du 11 janvier au 10 mars 2018. Le vernissage aura lieu le jeudi 11 janvier de 17h à 21h et est ouvert à tous.

Les 14 artistes invités proposent des œuvres caractéristiques de leur travail et leur vision de l’atelier à travers de courts textes et des photos. Les propositions sont riches et diversifiées et parfois même étonnantes.

La Galerie Tommy Zen s’intéresse particulièrement au travail de recherche et au processus créatif des artistes qu’elle invite. L’atelier est le creuset de la création et est rattaché à l’univers intime de l’artiste, bien qu’il reste le plus souvent mystérieux pour son public. Il peut être un lieu physique, un rapport au monde, un état d’esprit, un rituel. Il porte en lui plusieurs ambivalences et est le théâtre de bien des batailles. Cette exposition propose une réflexion sur le lien existant entre différentes démarches créatives et le contexte dans lesquelles les œuvres sont créées.

En complément, la Galerie fera également revivre une partie de l’atelier d’Armand Tatossian, artiste emblématique décédé en 2012, en présentant son chevalet, sa palette et quelques objets choisis, prêtés pour l’occasion par la famille du peintre. Une soirée hommage à l’artiste est prévue le 9 février de 17h à 21 h.

***

What context drives the art out of the artist?  This is the question at the heart of The Workshop exhibit presented by the Tommy Zen Gallery from January 11 to March 10, 2018.  Open to the public, the vernissage will take place on Thursday, January 11 from 5 to 9 pm.

By way of short texts and photos, 14 invited artists will present their distinctive work in, as well as their vision of, the workshop.  The pieces are rich and diverse and some are quite breathtaking.

Though a mystery to most audiences, workshops are the crucible of creation as they are bound to the artist’s intimate universe.  Be they a physical space, a perception of the world, a state of mind or a ritual, they are replete with ambivalence and are the site of much struggle.  As the Tommy Zen Gallery is particularly interested in the research and creative process of the artists it invites, this exhibition will offer a glimpse of the link between different creative approaches and the context in which works are created.

Moreover, the workshop of iconic artist Armand Tatossian, who passed away in 2012, will be revived. On loan from the family for the occasion, Tatossian’s easel, his palette and some select items will also be on display.  A tribute evening honouring the artist is scheduled on February 9 from 5 to 9 pm.

 

19 octobre 2017 au 6 janvier 2018

Zïlon/Zen

22256871_1318755994927340_960564840106410835_o.jpg

Les murs des ruelles sombres ont été les premiers à porter la poésie de ses traits.  Celui qu’on a surnommé le Cocteau des ruelles a été une des figures de proue de la mouvance punk et underground des années ’80 à Montréal.  Une période d’effervescence et d’expérimentation artistique soutenue caractérisée par une transmutation des disciplines et un rejet des codes établis. Zïlon y a fait sa marque en arts visuels bien sûr, mais aussi dans les domaines de la musique et de la performance.  Depuis plus de 40 ans, sa capacité à se réinventer sans cesse et sa très grande polyvalence en ont fait un artiste majeur qui transcende les générations et les frontières.  Avec plus d’une cinquantaine d’expositions à son actif, ses oeuvres ont été vues dans plusieurs grandes villes du monde, dont  New York, Paris et Londres.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s